LinkedIn E-mail
formats

«Je souhaite continuer à exercer mon rôle d’observateur attentif du quotidien»

 

logoc-blogDurant ces 20 dernières années, J’ai été successivement, reporter, présentateur, chroniqueur et rédacteur en chef au sein de grands groupes médias (Start, NRJ, France Télévisions, Lagardère Active).  Un seul point commun se dégage de tous ces métiers avec lesquels le journalisme compose :

L’observation du monde au quotidien.

Sans ce regard, pas d’information à partager, pas de réaction à susciter, pas de commentaire à apporter ni de solution à proposer, pas d’inspiration créative …
… impossible pour moi de passer à côté de tout cela!

C ‘est justement parce que je souhaite continuer à exercer mon rôle d’observateur attentif du quotidien que ce blog existe.

Au menu sur « ma toile » billets d’humeur, coups de projecteur, chroniques, et plus si affinités…
… rien d’autre que « le monde vu de ma fenêtre ».

Régis Bonlieu

Extraits de journaux  présentés en direct sur

120px-RFM_logo_2011

 

 

 

RB RFM     

 

index

RB Europe 1     

 

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

Régis Bonlieu Communication vous présente ses Meilleurs Voeux pour cette Année 2019

En 2019, Régis Bonlieu Communication continuera de vous proposer un accompagnement « sur mesure » ,en individuel comme en groupe, en fonction de vos besoins professionnels et personnels ( Média-training, prise de parole, oral de concours ou d’examen, atelier d’expressions directes , présentation de vos événements, création et optimisation de vos contenus éditoriaux sur vos différents supports,…).

Une fois encore , l’actualité de ces dernières semaines vient de nous montrer qu’ il n’est pas toujours aisé de communiquer, que l’on soit porteur du désormais célèbre « gilet jaune » entiché de sa propre verve ou bien de celui du costume présidentiel entouré de ses conseillers agissant dans l’urgence face à une situation qui n’est plus maîtrisable.

Aujourd’hui plus que jamais « se faire entendre c’est avant tout se faire comprendre » pour peu que l’ on soit écouté bien évidemment.

Régis Bonlieu Communication vous présente ses meilleurs voeux et reste à votre écoute durant toute cette année 2019.

A bientôt…

 

contact@regis-bonlieu.com  / regis.bonlieu.communication@gmail.com

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

« Performez à l’Oral ! » par Régis Bonlieu Communication

Aujourd’hui encore se faire entendre c’est avant tout se faire comprendre.

De ce point de vue l’oral, qualifié pour certains de moyen de communication « vintage », reste un des outils fondamentaux de l’expression directe. Un outil actuellement indissociable d’une communication numérique de plus en plus présente. Il suffit de jeter un oeil (ou une oreille) sur la multiplicité quotidienne des enregistrements en audio ou vidéo diffusés sur les réseaux sociaux. Des enregistrements bien souvent d’une qualité relative (sur la forme notamment) . En effet, la maîtrise de l’oral n’est pas toujours chose aisée pour chacun d’entre nous. Jusque là rien d’inquiétant. Rassurez-vous! Tout s’apprivoise.

« L’individu ne naît pas communicant, il le devient ».

Afin de vous accompagner dans l’optimisation de vos prestations à l’oral, Régis Bonlieu Communication vous propose une méthode « sur mesure » simple, rapide , efficace, adaptée à vos interlocuteurs dont vous pourrez utiliser les clés quotidiennement lors de vos échéances professionnelles ou personnelles .

Plusieurs mises en situation se retrouvent dans ce concept original faisant appel à certaines techniques issues du journalisme radio ( synthèse du discours, ordre et choix des mots, écriture parlée) ou encore de la comédie (diction, posture, gestuelle) prédisposant votre prestation finale.

Parmi ces mises en situation abordées et directement liées à la vie quotidienne :

  • L’oral d’examen ou de concours, l’entretien d’embauche.
  • La mise en avant d’un projet, d’une idée, d’un produit, d’une marque ( Comité de direction, Rendez-vous client/Annonceur/Sponsor, Meeting de campagne).
  • Le brief, la réunion, le discours en assemblée plénière ou restreinte.
  • La posture requise et légitime face à un jury lors d’une plaidoirie.
  • et bien d’ autres…

Que vous soyez, lycéen, étudiant, demandeur d’emploi, professionnel de la vente , avocat en devenir, chef d’entreprise, élu ou tout simplement sans échéance particulière, touché par une timidité « tenace » à la recherche d’une posture communicative efficace lors de vos échanges à l’oral, nous sommes à votre écoute.

N’hésitez pas à nous contacter. Nous établirons ensemble les modalités de votre accompagnement personnalisé. (Possibilité également d’accompagnement collectif : groupe de 4 à 10 personnes).

 

contact@regis-bonlieu.com

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

« Média-Training » par Régis Bonlieu Communication

Vous êtes chef d’entreprise, élu(e) ,décideur, entraineur, sportif professionnel, artiste, responsable d’une association ou encore en charge d’une fondation.Vous avez parfois du mal à vous « mettre en scène » face aux médias lors de vos différentes sollicitations .

Les « messages » que vous souhaitez faire passer peinent à se faire entendre lors de vos rendez-vous avec la sphère médiatique ( conférences de presse, campagnes électorales, tournées, participation à des émissions en direct, mis en avant de votre image, celle de votre entreprise, de vos oeuvres, de votre actualité).

Régis Bonlieu Communication vous accompagne à l’ aide d’une méthode « sur mesure », originale, simple, rapide, efficace. Elle vous permettra de rester vous-même et de performer comme il se doit face aux différents médias.

N’hésitez pas à nous contacter. Nous établirons ensemble les modalités de votre accompagnement personnalisé.

contact@regis-bonlieu.com

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

FORUM DE L’EMPLOI 2017

 

     Régis Bonlieu Communication

partenaire de la Mairie du 16ème

à l’occasion du « FORUM DE L’EMPLOI »

AffichepartenaireforumemploiParis162017-200

 

Nos sincères remerciements à la Mairie du 16 ème arrondissement (Paris) pour notre partenariat et son accueil à l’ occasion du FORUM DE L’ EMPLOI 2017.

En particulier, à Isabelle Sarda (Affaires Sociales) ,Jacques Legendre (Adjoint au Maire , chargé de l’ Emploi) et bien évidemment à Claude Goasguen, (Député-Maire du 16ème, Ancien ministre).

StandForumemploiParis-500

Le cabinet conseil Régis Bonlieu Communication était ravi d’ accueillir Monsieur Claude Goasguen sur son stand lors de l’événement .

Forumemploi2017CGoasguen-500
(source: photo service communication de la Mairie du 16ème 14/03/2017).
logoc-blog logomairiedu16
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

« Mon Pierre, ce héros »

Paris, 8 octobre 2016, fin de matinée…

Je viens juste de rentrer chez moi. Machinalement j’allume la télé tout en ouvrant ce satané courrier. Tout à coup la voix d’un journaliste arrive jusqu’à mes oreilles et là j’entends : «Le décès, tôt ce matin, de Pierre Tchernia à l’âge de 88 ans…». Je reste bouche bée, les mots me manquent. Une partie de moi continue inlassablement de regarder le journal, l’autre très émue est déjà plongée dans le souvenir. Un souvenir qui me ramène directement au début des années 90. Jeune reporter radio je cours dans les rues d’Orléans pour arriver à temps. Mon rédacteur en chef vient de m’annoncer à la dernière minute la possibilité finalement de réaliser une interview de Pierre Tchernia juste avant qu’il ne reprenne son train pour Paris. Son attachée de presse ayant fait savoir au préalable que « Monsieur Cinéma » m’attendait en personne à la brasserie en haut de la Place d’Arc non loin des quais de la gare SNCF. Quelques minutes plus tard j’arrive à bon port, un pearticle-regis-bonlieu-2u essoufflé, mais très heureux d’être là, de terminer ma journée avec cet homme merveilleux que moi aussi je regarde depuis tout petit à la télévision. Je l’aperçois un peu plus loin, Il est là dans ses pensées, tranquillement assis à une table au milieu de tous, reluquant son verre, coiffé de cette casquette souvent portée jadis par les Michel Audiard ou André Pousse. C’est pourtant vrai, Il m’attend ! J’arrive enfin jusqu’à lui. Sourire aux lèvres, il me propose de m’asseoir et dans la foulée de m’offrir un verre. Je sais déjà que je vais passer un bon moment. Quelques temps après, micro en main, j’évoque avec lui la raison de son passage à Orléans, son actualité, sa participation notamment à la nouvelle émission d’Arthur : «Les enfants de la télé » Je ne boude pas une seule seconde de ce plaisir. J’ai à peine 24 ans, deux petites années de carte de presse et je suis seul face à 50 ans d’audiovisuel. J’ai devant moi l’un des derniers pionniers de la télévision encore de ce monde. Le créateur du journal télévisé, avec Pierre Sabbagh et Georges de Caunes. Producteur et collaborateur de plusieurs autres émissions mythiques dont le célèbre magazine de l’ORTF « Cinq colonnes à la une » aux côtés de légendes de la profession comme Lazareff, Desgraupes, Dumayet, Barrère. Read more…

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

« Débranchez tout ! »

L’hyper-connexion serait-elle en train de devenir le nouveau mal du siècle ?

Rassurez-vous Il n’est pas question de faire ici le procès du digital, évolution technologique incontournable de ces 30 dernières années. Mais seulement de s’arrêter quelques instants sur le quotidien de plus en plus surprenant de bon nombre de consommateurs du numérique. Je ne parle pas de ceux qui ont besoin de «l’outil digital» plusieurs heures par jour pour gagner leur vie, voire développer leur business. Retrouvant tout naturellement une communication normale avec autrui une fois à l’extérieur. Ceux-là nous manquent déjà !

Je parle des autres, les «bouffeurs d’écrans» et divers objets connectés, quelque soit l’endroit, 24h sur 24. «Les drogués du web», appelés encore digital addicts. Ceux qui affolent toutes les dernières études sur le sujet avec pour résultat final l’impasse totale sur leur vie sociale 1.0. A la lecture de certaines d’entre elles c’est d’abord l’amusement qui prédomine.

Parmi ces études on apprend notamment que 15% des gens répondent au téléphone lorsqu’ils font l’amour. On a d’ailleurs une pensée pour celle ou celui sacrifié sur l’instant au profit du petit objet qui sonne ou qui vibre. C’est donc vrai ! On ne pèse plus grand chose à côté de la 4G !image_art_rbc_phubber-1

Sachez également que 40% affirment répondre à un coup de fil lorsqu’ils sont aux toilettes. Une fois encore une question de priorités me direz-vous. Il est vrai qu’aux toilettes par définition on «s’emmerde» mais tout de même ! Essayons chacun de préserver cet instant «magique» comme une sorte de recueillement personnel et confidentiel. «L’objet bruyant» risquant une fois plus de tout gâcher. Read more…

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

«Le Meilleur Président»

Le «Meilleur…», concept «bankable» du moment à la télévision ?

Au moins deux chaînes françaises (M6 et TF1) continuent d’en user. Seraient-elles même en train d’en abuser ? En effet après «Le Meilleur cuisinier (MasterChef)», «La Meilleure boulangerie», «Le Meilleur pâtissier », «Le Meilleur coiffeur» nous allons avoir droit dans quelques temps au «Meilleur fleuriste».

Le divertissement à la télévision, à défaut d’être créatif, semble avoir trouvé sa « vache à lait » même s’il est vrai, certains de ces programmes fonctionnent mieux que d’autres en terme d’audience.

Derrière ce concept providentiel «à tiroirs» y aurait-il tout de même une volonté bienveillante ? Celle peut-être de remédier à la crise du chômage en France. Pourrions nous imaginer un court instant que Pôle Emploi, après avoir été touché par un éclair de génie, aurait enfin usé efficacement de son influence légendaire sur le retour à l’activité. Ce dernier aurait il eu cette idée génialissime de signer un partenariat avec chaque producteur et diffuseur de programmes TV afin de faire la promotion de certaines professions ? Des secteurs susceptibles de créer de nouvelles vocations chez les téléspectateurs-demandeurs d’emploi en mal de reconversion. Un moyen comme un autre de subvenir à cette période de chômage qui dure et du même coup une explication toute trouvée à ce concept «routinier» faisant le bonheur du petit écran actuellement. Si tel est le cas je le dis bien haut : Bravo Pôle Emploi ! Je suis bluffé. J’ai même hâte de voir la suite.MINOLTA DIGITAL CAMERA

Il ne nous reste plus qu’à attendre devant notre écran, non sans une certaine impatience, le prochain métier mis à l’honneur. Essayons de deviner ensemble. Esthéticienne ? Mécanicien ? Pompier ? Barman ? Ou peut-être… soyons fous! Président de la République! Enorme Show que le «Meilleur Président». Read more…

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

«Dans la marmite du sorcier Noah»

Ce n’est plus un scoop ! Depuis fin septembre, Yannick Noah, est le «nouveau  capitaine de l’équipe de France masculine de tennis. La F.F.T. a fait son choix. Il était temps! L’ère Clément devenait irrespirable pour tout le monde. Plus personne ne souhaite revoir une finale de Coupe Davis comme celle de novembre 2014 à Lille, perdue sans la moindre dignité face à la Suisse. Même dans les archives du «jeu de paume» il n’existe pareille humiliation. Un record historique du genre.noah

Aujourd’hui, «Captain Noah» dit avoir un plan pour redonner des couleurs et des valeurs à cette équipe. Son palmarès au poste de patron des bleus en Coupe Davis prêche en sa faveur. Deux titres chez les hommes en 1991 et 1996. Un autre, tant espéré, avec les femmes victorieuses de la Fed Cup en 1997. Malgré cela, une question demeure sur toutes les lèvres depuis sa nomination. L’homme est il encore à la hauteur de la tâche ? Lui seul le sait. Accordons lui le bénéfice du doute. Après tout, s’il a accepté de rentrer à nouveau dans «la danse» c’est qu’il sait encore danser!

Le lauréat de Roland Garros a certainement des défauts mais il est le seul français aujourd’hui à pouvoir parler de sa victoire de 1983 sans nostalgie. Preuve qu’Il reste avant tout un homme du présent, véritable jongleur du «Carpe diem». Nul doute qu’il va jouer le coup à fond ! Les joueurs vont réapprendre à «mouiller le maillot» efficacement et c’est tant mieux! Il s’est entouré pour cela. D’abord en demandant à Cédric Pioline, vieux routier de l’épreuve, de l’accompagner en tant que capitaine adjoint. Ensuite en nommant Loïc Courteau, ancien coach de Mauresmo, comme nouvel entraineur. Ces deux là vont devoir s’occuper de l’aspect technique du jeu. De suivre et dialoguer régulièrement avec les joueurs et leurs staffs, durant leurs déplacements quotidiens sur le circuit mondial. Read more…

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
formats

«Un Récif nommé Élise»

Le port de Loctudy (Finistère), été 2015, lundi 17h…

 

Environ trente «petites» années viennent de s’écouler depuis mon dernier passage, autant vous dire que je ne me souviens pas de grand-chose, si ce n’est le contexte. Le milieu des «années 80», un court séjour estival dans une charmante maison en compagnie d’oncles et tantes «branchés» Bretagne, fruits de mer et grandes marches à marée basse. Rien de très excitant pour moi à l’époque! Pourtant cet après-midi, par le plus grand des hasards, je suis de retour. C’est encore l’été, je suis devant le port, j’essaie de me rappeler furtivement ces vacances d’adolescent en pays bigouden. Une seule chose me revient très nettement à l’esprit, nos veillées. Presque tous les soirs en compagnie de quelques cousins j’empruntais la même route à vélo. Mais en regardant autour de moi ce lundi, je ne sais plus très bien laquelle nous amenait après le dîner jusqu’à notre «QG» Le Récif ! Un bar plutôt tranquille, à l’écart du centre-ville.

Loctudy-20152

Au programme chaque soir durant presque deux heures, «diabolo menthe» ou «Coca fraise» mais surtout flipper et baby-foot ! Du haut de nos douze ans se dégageait, à cet instant précis, un sentiment de liberté pour ne pas dire en langage plus actuel : «un kif énorme !». Autre souvenir du lieu, son emblématique patronne, une quarantaine d’années, sosie indiscutable de Bernard Hinault. De prime abord aussi peu facile d’accès que «son frère». Intimidés, nos conversations avec elle se limitaient à quelques mots. Read more…

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn